La blanquette de veau de papa – INRATABLE !

Notre père, qui vit désormais dans le Sud Ouest, nous a fait la bonne surprise de venir passer la semaine à Lyon. On est contents de le revoir pour deux choses : Parce qu’il nous avait manqué et parce qu’il cuisine supeeeeer bien. Il venait à peine d’arriver qu’on lui a tout de suite demandé de nous préparer sa fameuse blanquette de veau (En toute objectivité, la meilleure qu’on n’ait jamais mangée !).  La blanquette de veau c’est le plat-souvenir par excellence, avec la tarte à la viande de notre grand-mère paternelle, le soufflé au fromage de notre grand-mère maternelle, les endives au jambon de notre maman… Comment en parler si ce n’est qu’avec amour (et avec le filet de salive au coin de la bouche…). 
Dans sa recette, papa donne la part belle aux poireaux, aux carottes et mise sur une viande de qualité. Ça fait la différence dans l’assiette !
Vous pouvez la servir à la bonne franquette en posant le plat en terre cuite au milieu de la table, ou bien dans des minis cocottes pour un effet surprise. Bon quand vous êtes une vingtaine autour de la table, vous misez pour la première option.
On fait pas durer le suspens plus longtemps, on vous voit trépigner d’impatience. Voici la recette :

16 personnes
1h30 de cuisson
30min de préparation
Coût : Moyen
Difficulté : Moyen

Les ingrédients:
2,4kg d’épaule de veau (ou tendron, flanchet)
12 carottes
600 g de champignons
4 oignons jaunes
400 g d’oignons nouveaux
8 clous de girofle
2 poireaux
4 branches de thym
2 feuilles de laurier
Quelques brins de cerfeuil
4 branches de céleri
4 gousses d’ail
110 g de beurre
30 g de farine
4 jaunes d’oeufs
20 cl de crème fraîche
1 citron
sel et poivre

Les ustensiles :
Un grand fait-tout ou un plat en terre cuite
Une planche
Un bon couteau
Un économe
Une casserole
Une poêle
Une louche

Préparation de la recette:
Couper les tiges des oignons nouveaux et mettre les bulbes à tremper dans un bol d’eau froide.
Couper le veau en gros dés. Peler les carottes, couper les extrémités et les tailler en rondelles.
Peler les oignons jaunes, les piquer avec les clous de girofles.
Laver les poireaux et le céleri en retirant la partie verte de chacun. Les émincer en julienne.
Éplucher les gousses d’ail.
Dans le fait-tout, mettre la viande, les carottes, les poireaux, les céleri, le thym et le laurier en bouquet garni, les oignons piqués et les gousses d’ail. Couvrir d’eau, assaisonner, laisser mijoter 1h à couvert.
Laver les champignons et les couper en deux.
Égoutter et éplucher les oignons nouveaux et les glacer dans une casserole avec 60g de beurre et deux verres d’eau. Saler et cuire 25min à feu moyen.
Ajouter les oignons et les champignons dans le fait-tout.

Préparer le roux:
Une fois que la viande a fini de mijoter, baisser à feu très doux et préparer le roux.
Dans une autre casserole, faire fondre le reste du beurre et ajouter la farine. Remuer et laisser roussir quelques minutes en fouettant. Ajouter 1/2L de bouillon au roux tout en continuant de fouetter. Porter le tout à ébullition et laisser cuire pendant 5min à feu vif. Assaisonner.
Dans un bol, battre les jaunes d’oeufs et la crème et reverser le mélange dans la casserole. Délayer le tout.
Ajouter le roux à la blanquette, bien mélanger… et servir !

Bon appétit !

blanquette de veau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *