Le DIY, pourquoi ? #2

le

Nous voilà de retour pour la deuxième partie de cet article sur le DIY.
Dans notre premier article, nous vous parlions des raisons qui nous ont amenées à changer progressivement notre mode de vie et nous vous présentions une liste exhaustive des produits que nous faisons maison. Ne manquez pas la première partie, c’est par ICI.

Aujourd’hui, nous voudrions commencer par les 3 raisons qui nous ont convaincus de faire nos produits nous-mêmes : cosmétiques, soin du corps, produits ménagers. Nous voudrions aussi partager nos conseils pour se lancer. Nous vous parlerons des sites et des livres qui nous ont été utiles pour franchir le pas. Les magasins où trouver les produits spécifiques pour les recettes. Et parce que nous ne sommes pas parfaits, nous partagerons avec vous une réussite ET un échec rencontrés. Comme le dit justement la bloggeuse néoécolo : #dontbeperfectjustact

Les 3 raisons pour lesquelles nous sommes convaincus

Prendre le temps de faire

Entre les jobs respectifs, le blog, les opportunités professionnelles et les voyages, le temps libre se fait rare. Le DIY a été pour nous un retour à la lenteur (le slow movement) et une invitation à faire une pause dans son quotidien. Tout comme certains vont se vider la tête au sport ou boire des bières entre amis pour décompresser, on a trouvé une vraie source de détente dans cette activité manuelle. Le temps d’une recette, le corps se reconnecte avec soi-même, concentré sur l’unique tâche et alors, la magie du processus de création opère ! La tête se vide de toutes les pensées paralysantes et les muscles se détendent. C’est une sorte de thérapie.


article DIYLa même détente que lorsqu’on s’occupe de notre potager !

Le DIY est une invitation a faire une pause, C’est une sorte de thérapie.

Se réapproprier un savoir faire

En se réappropriant un savoir-faire, on redevient l’artisan de son bien-être. Que ce soit par choix (Je veux des produits plus naturels pour prendre soin de moi) ou par nécessité (Allergies ou intolérances à certains composants contenus dans les produits du commerce), la démarche reste la même. On reprend la main sur la fabrication, c’est nous qui choisissons la composition, la forme et la texture du produit. Il y a une maîtrise totale du produit, on sait ce qu’on met dedans! En cas d’échec, on ne peut s’en prendre qu’à nous-mêmes et recommencer. Ce sont les risques du métier ! 😉 Comme dirait l’un de nos sages et vieux amis (Tibétain on ne sait pas) « Seuls le temps et la détermination sont les clés pour permettre à la jeune pousse de devenir le solide chêne » 🌱 (Merci Théophane).

En cas de réussite, les bénéfices de cette création sont immédiats et nous reviennent personnellement « Regarde ce beau savon que j’ai fabriqué ! J’ai choisi le beurre de karité pour bien hydrater ma peau. Et ça marche !». Voyez ce visage plein de satisfaction. Et puis, ça rebooste la confiance en soi d’arriver à créer quelque chose de ses deux mains ! S’envoyer des fleurs est autorisé 😉
*Quelques phrases sur votre nouvelle activité au repas de famille vous feront gagner des points auprès de la belle-famille. Pensez-y.*

A posteriori, il y a aussi le plaisir de partager ce savoir-faire et pouvoir l’enseigner aux autres  (comme en cuisine). On combine la transmission d’un savoir-faire, le dialogue social, et une activité manuelle. Des valeurs qui tendent à se perdre dans un monde conditionné par des standards et qui méritent d’être remises au goût du jour.

article DIY

En se réappropriant un savoir-faire, on redevient l’artisan ; l’artisan de son bien-être.

Phénomène anti-crise (social, écologique, économique… toute sorte de crise)

Les paroles de Thierry Gesteau nous semblent de circonstance « Chaque matin au courrier, des PV, des factures, Les temps sont durs. De toute façon j’ai lu dans le journal que même à l’Elysée ça va mal » 🎧

Faire soi-même ses produits est une cuisine du bien-être. On ne mange pas les produits mais on les applique sur la peau, c’est tout comme ! Alors quand ça va mal, rien de mieux que de prendre soin de soi avec des produits concoctés maison. Se faire plaisir avec un gommage express du corps au miel, préparer sa crème de soin pour le visage parce qu’on a les traits tirés par la fatigue, diffuser des huiles essentielles pour apaiser les tensions, mettre l’album de Jean-Jacques Goldman à fond (Oui c’est pas du DIY mais JJ est la solution a beaucoup de problèmes)… Bref, tout est possible ! Vous vous sentirez bien mieux à prendre soin de vous et à faire un geste pour la planète en optant pour des solutions plus naturelles.

Economiquement, là aussi vous êtes gagnants, à condition de voir les choses en grand ! Les produits naturels et bio commencent à avoir un prix intéressant quand vous les achetez « en gros ».  Au coût par coût, ils sont souvent plus chers que les produits que vous achetez habituellement (Le bio c’est pour ceux qui ont les moyens! Et c’est vrai, mais il est encore temps de renverser la vapeur !). Au début, vous n’êtes pas prêts à payer 2 fois plus cher quand vous pouvez déboursez 2 fois moins. Vous n’y voyez pas l’intérêt. C’est normal. Nous aussi on est passés par là. Le cerveau est encore en mode automatique.

Les prix baisseront un jour (si de plus en plus de gens s’y mettent). En attendant, on vous conseille de trouver un(e) ou deux ami(e)s qui veulent aussi se lancer. Ensemble, faites de grosses courses et programmez vous un atelier DIY chez l’un d’entre vous. Sur internet vous trouverez des ventes en gros de produits bio sur pas mal de sites. Et si vous commandez pour plusieurs, vous ne paierez qu’une fois les frais de port 😉 (Malin !) En plus de faire des économies, c’est l’occasion d’apprendre à plusieurs et de passer un bon moment entre amis !

VOUS TROUVEREZ D’AUTRES RÉCOMPENSES DANS LE PLAISIR ET LA JOIE DE FAIRE. CET ÉTAT PSYCHOLOGIQUE POSITIF PERMET DE RELATIVISER SUR LES CRISES ACTUELLES.

On ne vous le répétera jamais assez, mais les récompenses du DIY sont multiples et les bienfaits sont immédiats.
Il y a d’abord le plaisir de faire soi-même et d’utiliser des produits bons pour le corps et la planète. Pensez aussi au vendeur souriant et qualifié du magasin bio qui vous aura bien renseigné et conseillé sur les produits. Aux bénéfices que vous en retirez au quotidien : des produits qui comblent vos attentes. A la liberté de n’être plus dépendants des produits conventionnels. A la créativité que vous développez en imaginant de nouvelles recettes, astuces. A l’admiration de vos proches et la curiosité que vous susciterezToutes ces récompenses contribuent à vous mettre dans un état psychologique positif. Vous gonflez la bouée de l’estime en soiIl sera ainsi plus facile de relativiser sur les crises actuelles.

Oui mais pour ça, il faut du temps ! Oui, et le temps ça se trouve. Après, tout est une question de motivation. On comprend qu’après une semaine de travail on ait juste envie de se reposer. Alors commencez par des recettes faciles et rapides (pas plus de 15min) comme un baume à lèvres, un soin pour les cheveux, une eau démaquillante, un beurre corporel, une crème à raser. Si cela vous plaît, vous pourrez augmenter progressivement la difficulté et le temps des recettes.

Encore un dernier conseil. L’ingrédient phare que vous devez avoir sous la main tout le temps dès à présent est de l’huile de coco BIO vierge. Elle est présente dans beaucoup de recettes de base, et peut aussi s’utiliser seule en soin. On vous recommande la marque Danlee ou Planète au Naturel (On a 5 pots de cette marque à la maison. Rien que ça). Elle est de très bonne qualité, issue de l’agriculture biologique et elle est vendue à un prix correct. Fuyez les supermarchés, ils savent qu’il y a une forte demande pour ce produit sur le marché français, mais qu’il reste difficile à importer, alors ils font grimper les prix. Jusqu’à 10euros le pot de 200ml !! 

Ça a l’air chouette tout ça, mais par où commencer ?

Les livres à petit budget
Vous préférez lire des livres avant de vous lancer à corps perdu dans une nouvelle aventure. Alors voici 3 ouvrages qui peuvent vous expliquer les bases du DIY en cosmétique/soins/produits ménagers.

  • Adoptez la slow cosmétique, Julien Kaibeck Ed. Quotidien Malin (15 euros)

Ce livre vous dira tout sur les cosmétiques conventionnels et proposera une alternative douce. C’est une lecture très facile, une présentation claire et des recettes simples à faire chez soi.

  • Mon cahier de beauté naturelle, Sophie Lacoste & Lisa Pascal Ed. Mosaïque Santé (10 euros)

Pour ceux et celles qui ne sont pas encore prêts pour un virage à 180°, ce livre propose des recettes avec des ingrédients exclusivement présents… dans la cuisine ! C’est assez ludique pour commencer. Si vous avez des enfants, c’est un excellent apprentissage pour eux (et pour vous!)

  • Faire ses cosmétiques naturels c’est facile, Cyrille Saura-Zellweger Ed. jouvence (8,70 euros)

Des recettes de base bien expliquées, une liste des ingrédients courtes, vous saurez tout sur les cosmétiques maison, plus d’excuse pour ne plus vous lancer !

  • Je fabrique mes produits ménagers (et mon shampoing et mon savon…), Laetitia Royant, ed Terre Vivante (12 euros)

C’est le livre qu’il vous faut pour faire vos propres produits ménagers ! Les recettes sont très faciles à réaliser, adaptées à votre quotidien. Bonus, vous avez mêmes des recettes pour le soin du corps (savon, shampoing, dentifirice…)

Les sites pour s’informer et commander en ligne

Pour ce qui est de notre expérience, nous avons commencé la fabrication de nos produits cosmétiques en allant sur le site La Compagnie des Sens, recommandé par un ami. C’est un site qui fourmille d’informations utiles sur l’utilisation des huiles végétales et les huiles essentielles. Il propose des fiches complètes bien faites et leurs produits sont de grandes qualités !

Leur concurrent Aromazone propose aussi une large gamme de produits naturels et des recettes pour réaliser tous vos soins. Le plus, les prix moins chers, le moins, les produits ne sont pas forcément tous certifiés Bio et la qualité peut être décevante. Ne négligez pas cet aspect, on parle de produits que vous allez vous appliquer sur la peau.

Amazon s’avère être aussi un bon commerce en ligne quand vous ne trouvez pas votre bonheur en boutique. La plupart des marques Bio utilisent cette plateforme de revente. Encore une fois, renseignez-vous bien sur les marques avant de remplir votre panier (On a choisi Planète au Naturel, Naissance…).

Si vous ne souhaitez pas commander en ligne et plutôt vous rendre en boutique, vous trouverez les produits dans certaines boutiques spécialisées comme les Biocoop, La Vie Claire, Naturalia ou encore l’Aromathèque.

Et pour se lancer, on fait quoi?
Vous voilà bien renseigné(e) sur le sujet, vous êtes presque un(e) pro du cosmétique naturel et des produits ménagers. Maintenant, il faut se jeter dans la gueule du loup !

Les cours à plusieurs

Vous avez toujours aimé apprendre auprès d’un expert en vous joignant à un groupe. Les Filentropes sont faits pour vous. Les deux créatrices du concept proposent des cours toutes les semaines (dentifrice, mascara, crème de jour, bb creme, vêtements). Le prix est un peu élevé mais vous passerez un moment très sympa et repartirez avec une recette, un produit et tous les outils clefs en main pour devenir un vrai consom’acteur !

Les Filentropes n’ont pas de lieu à proprement parlé, elles se déplacent dans les cafés alternatifs. L’occasion de découvrir de chouettes endroits !

Chez soi avec l’aide de blogs

Si vous ne voulez pas payer un cours, vous pouvez vous lancer en autodidacte. (Avec tout ce que vous savez maintenant, vous allez y arriver!). Il vous faut pour cela trouver des ami(e)s motivé(e)s pour improviser un cours chez vous. Vous trouverez des recettes faciles à réaliser sur les sites de blogueuses beauté, il y en a pour tous les goûts et tous les niveaux.
Voici nos sites fétiches, avec des recettes sympa et de jolies photos:

https://www.joliessence.com

https://peppermint-beauty.com

http://www.biotenaturelle.fr (Pour les savons entre autre)

http://naturellementlyla.com

Aller plus loin..

Vous souhaitez pousser la réflexion plus loin et vous informer d’une manière plus générale sur la consommation alternative? Voici nos adresses :

Les sites

https://www.consoglobe.com qui traite de toutes les thématiques sur les consommations actuelles et alternatives.

https://www.kaizen-magazine.com qui est notre magazine fétiche ! Kaizen a été créé par Pierre Rabhi, le pionnier de l’agriculture écologique en France et le fondateur du mouvement Colibri. (Oui comme l’histoire du petit colibri qui éteint le feu de forêt petit à petit).
Nous sommes abonnés à la version papier mais vous pouvez aussi acheter les numéros qui vous intéressent sur leur librairie en ligne. Ce magazine donne la parole à des personnes optimistes porteuses d’initiatives pour construire un demain meilleur .

http://www.socialter.fr qui se focalise sur les innovations à impact social et environnemental positif.

Avec tout ça, vous avez de quoi lire !

Avant de finir cet article, nous vous avions promis de parler d’un échec et d’une réussite rencontrés.

Commençons par la réussite : La première fois que nous avons fait une crème pour le visage maison en présence de Camille (La copine de Paul et la prof de cosmétique).

L’échec : Les savons maison qu’on a mixé 2h avant que ça saponifie. Pour au final ne pas les utiliser parce qu’ils étaient corrosifs ! On n’a pas de photos à vous montrer, mais les savons étaient troués comme des gruyères ! Depuis on a trouvé la technique 😉

On espère que cet article vous aura plu et aura été source d’informations utiles ! N’hésitez pas à compléter notre liste et partager vos trouvailles avec nous en laissant un commentaire sur le blog. Nous serons ravis de vous répondre. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.